Les Appels de la Tempête - AT [ANCIENNE VERSION]

NOUVELLE VERSION EN COURS DE CREATION : FORUM-TEST : http://adds.stormcalls.free.fr/test/phpBB3 - Jeu de Rôle Médiéval-Fantasy créé par Faradn. Ne pas recopier les documents présents dans ce forum sans autorisation de leurs auteurs respectifs.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Jardin d'entraînement druidique d'Ïunaï

Aller en bas 
AuteurMessage
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Jardin d'entraînement druidique d'Ïunaï   Dim 13 Jan - 23:53

~ Pas d'image ~


Ce jardin d'entraînement druidique est très important pour les Elfes de la Nuit ; c'est un lieu devant lequel on vérifiera que personne n'occupe le lieu ; les druides venant ici cherchent un lieu d'entraînement dans lequel ils ne seront pas gênés vérifient donc qu'il n'y a personne avant d'y entrer. Auparavant, c'était un cercle de druides qui se réunissait ici, mais c'était il y a bien des années ... En tout cas, l'énergie druidique reste toujours ancrée dans ce lieu qui est donc un lieu idéal pour s'entraîner.


Dernière édition par Faradn le Ven 23 Mai - 0:49, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Firen
Sergent du clavier
Sergent du clavier
avatar

Nombre de messages : 1321
Age : 28
Localisation : La Cadière d'Azur !!! (Var)
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Jardin d'entraînement druidique d'Ïunaï   Sam 19 Jan - 19:31

(Les allées de Ïunaï)

J'entrai paisiblement dans ce lieu de renommée qui avait dû abriter tant de druides au fil des siècles. Après tous leurs entraînements magiques, cet endroit devait être chargé par tous les types de sorts existants. Cette sorte de jardin formait une esplanade où des arbres se dressaient au milieu pour ajouter des obstacles ou pour masquer les elfes dans leurs exercices. De la mousse recouvrait le sol, ce lieu humide pouvait être une cachette excellente pour tous ceux qui étaient en fuite. Sur les côtés, des buissons avaient poussé, encerclant ce lieu, ne laissant la possibilité aux druides de rentrer par une seule et unique voie : celle par laquelle j'étais venu. Mon coeur battait au rythme de mes pas, lents et forts je l'entendais résonner dans le silence pacifique. Je posais mes quelques affaires au pied d'un arbre, je devais me préparer en m'échauffant les muscles, il y avait tant de temps que je n'avais pas fait de sport, je m'en croyais dispensé à jamais, mais je m'étais trompé.

(Bon, c'est à moi de jouer à présent.)

Mes membres firent des mouvements larges, j'entendais craquer toutes mes articulations, j'étais complètement rouillé. J'esquissais un sourire à l'idée que je n'étais en fait que du métal inutile oxydé par les intempéries, détruit par le temps. Lorsque j'eus fini cet échauffement, je me mis à étirer mes muscles qui en avaient horriblement besoin. Bien que cela fût douloureux, je m'appliquais à ma tâche sans rouspéter, refoulant mes blessures au plus profond de mon esprit, les oubliant presque au fur et à mesure que je progressais dans mon entraînement. Au bout d'une demi heure, ce fut le front dégoulinant de sueur que je me décidai enfin à réapprendre à me servir de mes dons.

(Je sens que ça va être délicat...)

Le matin était déjà bien avancé, les habitants de Ïunaï devaient vaquer à leurs occupations, j'espérais à tout prix que personne ne vînt me déranger. La présence d'un autre elfe m'aurait empêché de faire ce que je désirais et je me passerais bien de ses conseils. Avant toute chose, je voulus savoir si j'arrivais toujours à me cacher dans l'ombre des arbres ou des buissons. Au début de ma fuite, je m'exerçais souvent à cela pour chasser, cependant, au fil des années j'avais arrêté de disparaître de la vue des autres. Toutefois, à présent, cette capacité me serait de la plus grande utilité, me masquer rapidement pour ne pas me faire tuer n'était pas négligeable. Je m'approchai d'un coin sombre et tentai de rester immobile aussi longtemps que je le pus. Cependant, j'avais perdu la facilité que j'avais jadis, j'étais distrait par la moindre rafale de vent, le moindre murmure et par la moindre pensée. Néanmoins je persévérais, il me fallait absolument réussir, le bon déroulement de mon aventure future en dépendait. Je réitérai mes tentatives, cela me parut plus ardu que je ne l'avais cru et je passai plus d'une heure à m'entraîner. À la fin, j'étais assez content de moi, j'étais arrivé à rester immobile plus de trois minutes, ou peut-être moins, je n'en avais aucune idée, compter le temps dans sa tête n'était pas facile.

(Je devrais m'accorder une pause, c'est quand même fatigant de ne rien faire de très amusant.)

Je m'assis quelques minutes au pied d'un chêne âgé, tout en réfléchissant à mes progrès. Il me restait encore tant à apprendre, mais, je n'avais pas dit mon dernier mot, je continuerais jusqu'à en mourir fossilisé sur place s'il le fallait mais je n'abandonnerais pas. Je me sentais revivre, je voyais défiler devant mes yeux ces dernières années, celles où je m'étais perdu dans les méandres d'une vie que je croyais désirable mais qui n'était que le résultat de peines profondément ancrées dans mon fort intérieur. J'étais en train d'apercevoir tout ce que j'avais raté tout au long de ma vaine détresse. Ce nouveau départ était pour moi une opportunité que je ne devais pas gâcher par mon passée, il me fallait laisser les temps anciens derrières moi sans jamais me retourner.

(Bon, il faudrait peut-être que je me remette à l'entraînement.)

Je me relevai rapidement et me mis en face d'un vieux saule pleureur qui avait un tronc gigantesque. J'étais certain qu'en utilisant mes pouvoirs je ne pourrais pas le blesser, il encaisserait les coups sans ciller. J'appelai la magie qui me constituait et que j'avais trop souvent enfouie pour fuir ma destinée. Je m'imprégnais des forces qui m'entouraient, de la nature triviale qui m'aidait à survivre. Je sentais que j'étais tout proche mais la nostalgie des temps passés me retenait, elle inhibait tous mes désirs d'en finir avec ces exercices idiots, je la repoussais au plus profond de moi, néanmoins elle revenait toujours au galop, martelant le sol. Je l'entendais résonner dans mon esprit, les murmures de mon enfance s'émerveillaient à me torturer, à me lacérer l'âme. Je n'étais plus que les stigmates de ce que j'avais été auparavant, j'avais changé du tout au tout, mais, il fallait que mes pouvoirs fonctionnassent. Je me forçais à rester l'elfe que j'avais toujours été, le druide, peut-être incompétent, mais qui savait utiliser la magie de la nature, de celle qui l'avait créé. Ma main pointait l'arbre, reflétant l'envie de devenir une autre personne et de débrider une vie tant molestée. Les minutes s'écoulaient, cependant, je restais imperturbable, un combat sans merci se jouait en moi, détruisant tous les murs et les défenses que j'avais construits pour me protéger des agressions extérieures. Mais enfin, je finis par exhaler un râle de douleur, laissant s'échapper les larmes du passé que j'avais toujours refoulées. En même temps, un rayon vert partit de ma main en direction de l'arbre, son enveloppe d'écorce se brisa à l'endroit précis où je venais de le toucher. Je savais que j'étais enfin prêt pour entreprendre mon aventure, j'étais né une nouvelle fois ; je m'écroulais sur le sol, sanglotant tel un enfant, je revoyais tout ce que j'avais cherché à nier et à oublier à jamais. Cela était trop dur pour moi, je n'étais pas assez fort pour faire face à tant de malheurs...

Lorsque je me sentis mieux, je m'assis en tailleur et regardai les dégâts que je venais de réaliser. Ma vie s'était métamorphosée, j'avais franchi les limites du désespoir, mais à présent je me sentais mieux ; il fallait que j'en arrivasse là pour libérer mes dons et pour les utiliser de nouveau. Je venais de retrouver ma liberté perdue, celle qui s'était cachée pendant tant d'années ; je restais assis là à me ressasser les images que j'avais crues à jamais détruites...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kerkan.skyblog.com
Firen
Sergent du clavier
Sergent du clavier
avatar

Nombre de messages : 1321
Age : 28
Localisation : La Cadière d'Azur !!! (Var)
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Jardin d'entraînement druidique d'Ïunaï   Lun 21 Jan - 23:06

Je me relevai lentement, reprenant mes esprits aussi vite que je le pus sans non plus me hâter pour ne pas me brusquer. Mes membres flageolant sous la tension toujours présente, j'essayai de me retenir à un arbre pour ne pas m'effondrer. Le temps s'écoulait à une vitesse incontestablement élevée, il me fallait m'en aller, je risquais d'être découvert par des habitants de Ïunaï un peu trop curieux. Je rassemblai mes quelques affaires prestement et quittai le jardin dans le calme qui se devait, ne brisant pas le silence monotone qui régnait en ce lieu mystique.

(L'aventure va enfin commencer, je dois me préparer, il me manque du matériel...)

Je me dirigeai vers la seule entrée visible, celle par laquelle j'étais arrivé et qui menait au village elfe de la nuit.

(Les allées de Ïunaï)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kerkan.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Jardin d'entraînement druidique d'Ïunaï   

Revenir en haut Aller en bas
 
Jardin d'entraînement druidique d'Ïunaï
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Entraînement d'orientation
» [Entraînement] Lame
» Entraînement sous haute température [ Sento - Tenzen ]
» La roche n'est pas si solide! Chapitre d'entraînement numéro 4
» Entraînement d'escrime

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Appels de la Tempête - AT [ANCIENNE VERSION] :: En jeu - Gilleï Vind :: Territoire des Elfes de la Nuit :: Ïunaï, village-
Sauter vers: