Les Appels de la Tempête - AT [ANCIENNE VERSION]

NOUVELLE VERSION EN COURS DE CREATION : FORUM-TEST : http://adds.stormcalls.free.fr/test/phpBB3 - Jeu de Rôle Médiéval-Fantasy créé par Faradn. Ne pas recopier les documents présents dans ce forum sans autorisation de leurs auteurs respectifs.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Au feu !

Aller en bas 
AuteurMessage
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Au feu !   Ven 23 Mai - 0:43

~ Pas d'image ~


Auberge dotée d'un grand humour et d'une bonne ambiance, l'auberge "Au feu !" tenue par un ancien magicien qui a eu l'idée sinistre - cyniquement, typiquement troll - d'accrocher des morceaux de cadavres brûlés qu'il a lui-même empaillés. Petite précision de l'aubergiste : en cas d'incendie, crier "A l'incendie !" et non pas "Au feu !". L'aubergiste propose 6 chambres à qui veut, pour 13 pièces de cuivre la nuit et les repas le jour. Celles-ci sont meublées correctement et entretenues correctement également.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Leto
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 29
Localisation : Issy-les-moulineaux
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Au feu !   Ven 23 Mai - 1:45

<-- Allées et habitations de Tory.

Lorsque je pénètre dans l'établissement, je suis accueilli par une odeur familière de houblon et de viande grillée propre aux tavernes, ainsi qu'un relent de tabac froid auquel j'ajoute ma contribution en ce moment même.
Aussitôt que la porte se referme derrière moi, les visages se tournent dans ma direction, et des voix joyeuses m'accueillent, me souhaitant la bienvenue avec effusion en un grondement de voix indémaillable. Beaucoup prendraient ombrage de cet accueil assez grossier, mais pas moi: les esprits sont un peu échauffés par l'alcool, voilà tout! Si je me mets à me mettre en colère pour des propos de taverne, où irai-je?
Je me contente donc de marcher avec assurance, dégageant sur mon passage un nuage grisâtre qui vient ramper au plafond. Tout en progressant, je peux remarquer la décoration qui fait ton sur ton avec l'enseigne: des corps empaillés, figés dans l'expression stupide des morts, carbonisés.

(Mmh... délicieusement sombre et cynique à la fois.)

Je me dirige vers l'aubergiste, trônant derrière son comptoir comme un marchand dans sa boutique -je ne sais pas pourquoi cette comparaison m'est venue à l'esprit-, me regardant m'avancer vers lui avec le regard affable de ceux que le profit intéresse autant que le bien-être du client.
Farfouillant dans ma bourse, j'en sors une pièce de bronze que je fais glisser dans sa direction avec un léger crissement sur le bois brut, tout en demandant:

"Une chambre et à manger... et bravo pour la déco." d'un air détâché.


Dernière édition par Leto le Sam 7 Juin - 20:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Au feu !   Sam 24 Mai - 12:26

Le Troll marmonne quelque chose, puis te donne :

"87 pièces de cuivre."

Il te demande :

"Vous mangez quoi ? Viande ? Saignante, peu cuite, cramée ... Au choix."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Leto
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 29
Localisation : Issy-les-moulineaux
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Au feu !   Sam 24 Mai - 12:41

13 pièces de cuivre pour une chambre et un repas? Je ne suis même plus sûr de savoir ce que ça représente comme somme: je n'ai aucune idée de si je suis en train de me faire arnaquer ou si au contraire je bénéficie d'un prix sacrifié. Et d'ailleurs, à tout prendre, je m'en fiche: je ne cours pas après la fortune en retenant chaque sou qui m'échappe. J'empoche donc ma monnaie sans me formaliser davantage de cet échange.
Sa seconde question me donne également à réfléchir. Oui, je sais, c'est assez grotesque, mais quand vous avez passé cinq ans à bouffer de l'herbe -façon de parler, rassurez-vous-, la notion de viande vous devient aussi étrangère que celle d'argent... c'est plutôt kif-kif, mais bon.

"N'importe quoi qui soit plus ou moins cuisiné. Dans ce sens, de la viande ira très bien. Et tant qu'à faire, cramez-la donc: m'fra du bien de sentir du chaud sous la dent." je réponds donc d'un ton nonchalant tout en m'asseyant sur un tabouret.


Dernière édition par Leto le Sam 7 Juin - 20:06, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Au feu !   Sam 24 Mai - 13:27

Le Troll rentre dans la cuisine ... Tu ne vois pas ce qu'il y fait mais tu entends une détonation sinistre puis un sifflement, et le Troll ressort avec une morceau de viande noirci.

"Une viande cramée, une !"

Il te la tend et te désigne une table.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Leto
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 29
Localisation : Issy-les-moulineaux
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Au feu !   Sam 24 Mai - 14:55

Accueillant ce festin d'un hochement de tête, je vais transporter cette magnifique pièce de viande jusqu'à la table qu'il me désigne, délaissant un moment ma pipe pour attaquer ce tas de cendre à grands coups de dents.
Je n'ai jamais été très maniéré à table, et les années passées au camp n'ont, vous vous en doutez, rien fait pour faire pencher la balance dans l'autre sens: j'ai acquis l'habitude de manger le plus souvent à l'aide des couverts que la nature a mise au bout de chaque bras troll, engloutissant de gros morceaux, avec méthode cependant, afin de ne pas me faire mal à l'estomac, satisfaisant le plus possible mon appétit en mâchant longuement chaque bouchée. C'est ainsi que je mange en ce moment même, déchiquetant la viande à belles dents, tout en tâchant de me convaincre que cet arrière-goût âcre est dû à ma fumerie toute récente et nom au fait qu'il semble avoir cuisiné la viande avec autant de soin qu'un orc en furie en met à se battre.
Mais bref, il n'y a pas de quoi en faire un roman: il suffit de rapporter que j'ai avalé cette barbaque jusqu'à la dernière miette, avant de laisser échapper un rot sonore (Il faut toujours expulser les gaz plutôt que de les garder dans son corps). Je lèche ensuite mes doigts pour les débarasser de la fine pellicule de graisse, détache un morceau de viande de ma langue, puis, reprenant la possession buccale de ma pipe, je reviens au comptoir.

"A boire, si ça ne vous fait rien."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Au feu !   Dim 25 Mai - 2:56

L'aubergiste - ici, tavernier - troll, même habitué à des clients plutôt sans gênes, reste un instant surpris ; mais quelques instants après, il hoche silencieusement la tête et t'amène une chope de bière ...

Un autre Troll, encapuchonné, observe tes nouveaux atours avec suspicion. Il sourit lorsqu'il voit qu'enfin, tu remarques l'intérêt qu'il te porte ...

Néanmoins, il reste assis à sa table plus loin à te regarder en souriant, sans rien faire ...

Qu'attend-t-il de toi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Leto
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 29
Localisation : Issy-les-moulineaux
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Au feu !   Dim 25 Mai - 12:53

De la bière... ça fait longtemps que je n'en ai pas bu. Je ne sais même plus quel goût ça a. Au Camp, je pouvais supporter une bonne quantité avant de perdre le contrôle de mes moyens -à éviter à tout prix-, mais après s'être désaltéré uniquement avec de l'eau, je me demande si je tiendrai aussi bien.
Bof, autant essayer: je commence à prendre une petite goutte du bout de la langue après avoir à nouveau mis ma pipe au repos.

(Mmh... pas mauvaise. En tout cas, c'est beaucoup mieux que de l'eau. Mine de rien, ça m'avait manqué.)

Levant la chope, j'en ingurgite autant que je peux en une seule gorgée, évidant ainsi la moitié du récipient de son liquide mousseux dont l'arôme et la saveur viennent submerger un instant mes sens. Auparavant, j'avais une sacrée descente, et je pouvais démonter une chope en une gorgée, mais on dirait que j'ai perdu avec le temps... c'est pas plus mal: ça m'évitera les excès.
Alors que je repose mon verre, un instant légèrement étourdi par le choc de la boisson alcoolisée, je remarque du coin de l'œil un drôle de drille: un congénère avec manteau à capuche est en train de détailler mon équipage d'un regard amusé.

(Qu'est-ce qu'il me veut lui? Quelqu'un a écrit des gros mots sur mes habits ou quoi?)

Tâchant de ne pas lui prêter attention, je termine rapidement ma bière et, la restituant au tavernier, je m'apprête à prendre congé pour me rendre dans ma chambre, mais avant, je ne peux pas m'empêcher de jeter un regard dans la direction de l'encapuchonné, pour me rendre compte avec un certain agacement qu'il m'observe toujours avec son sourire au coin des lèvres.

(On va bien voir ce qu'il me veut.)

Réempoignant ma pipe, je me dirige vers sa table sans le quitter du regard un seul instant, puis je m'assois en face de lui, dardant mon regard sur ses prunelles à moitié invisibles sous son capuchon, les mains croisées sur les genoux, impassible. Le seul mouvement qui m'agite est un léger tressaillement des lèvres lorsque je relâche une autre bouffée de fumée.
J'ai toujours été imbattable aux duels de regard. On va bien voir combien de temps il va tenir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Au feu !   Lun 26 Mai - 2:53

Le Troll a bien compris ton petit jeu et sourit.

Qu'a-t-il en tête ?

D'un geste discret, il écarte suffisamment son manteau pour que tu puisses apercevoir une épée d'une belle taille et relativement acérée. De plus, sa poignée brille comme de l'or ...

Evidemment, il en faut plus pour provoquer la surprise chez toi. Et cela, visiblement, le Troll le sait pertinemment, car il conserve son sourire.

Soudain, à sa droite apparaît un tigre à dents de sabre, montrant deux crocs particulièrement acérés, comme une mise en garde.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Leto
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 29
Localisation : Issy-les-moulineaux
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Au feu !   Lun 26 Mai - 20:22

Mmh... mon vis-à-vis ne se départit pas de son sourire. C'est clairement de la provocation: il attend que je prenne l'initiative de la parole, ça fait partie du jeu... jeu qu'il a décidé d'accélérer, en abattant directement ses atouts, décidant de mener la partie cartes sur tables. Sous mes volutes de fumées issus de mon visage impassible, il m'exhibe d'abord son arme sous mon manteau.
Je ne m'y connais pas beaucoup en matière d'armurerie, mais je peux sans hésiter affirmer que, rien qu'à voir sa poignée, son épée est de bien meilleure facture que la mienne: elle bénéficie manifestement d'un bon entretien, contrairement à la mienne qui a déjà pas mal vécu.

(Reste à savoir s'il saurait s'en servir. Il est possible que ce soit simplement de la frime, et qu'il sache autant la manier que je sais faire de la broderie.)
je pense pour me redonner confiance.

Car si ses compétences sont à la hauteur de la qualité de son arme, je ne ferai pas long feu. Mais restons calme: je dois faire preuve, comme toujours, de maîtrise de soi.
Et je vais en avoir besoin de cette maîtrise, car le bougre abat son second atout: un tigre d'une taille inquiétante, doté de crocs tout aussi inquiétants. Ce compagnon l'identifie tout de suite comme appartenant à la caste des Chasseurs, et pour s'être attiré l'assistance d'un pareil bestiau, il doit être loin -oh oui, très loin- d'être un bleu.
La situation est tendue, mais je ne dois pas me démonter.

Après quelques minutes supplémentaires d'observation muette, je prends ma pipe entre mon majeur et mon index droit, et expulse un grand nuage de fumée, avant de lui déclarer:

"Soit vous voulez me tuer, et dans ce cas autant régler ça tout de suite dehors, soit vous avez quelque chose à me dire.
Que ce soit l'un ou l'autre, accouchez car je n'ai pas toute la journée."


Bon... en fait si, mais ça il n'est pas censé le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Au feu !   Jeu 29 Mai - 19:14

Le Troll sourit, et répond :

"As-tu du temps à perdre, croisé ?"

Il devient alors évident que tu as affaire à un grand connaisseur de la chose ...

Mais où veut-il en venir ? ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Leto
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 29
Localisation : Issy-les-moulineaux
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Au feu !   Jeu 29 Mai - 19:28

Grr... les réponses sibyllines m'ont toujours agacé. Autant j'admets que certaines phrases métaphoriques comme "On ne se baigne pas deux fois dans le même fleuve" peuvent avoir une signification pleine de sens, et riche d'une réflexion aboutie, de toute une philosophie, autant certaines autres n'ont pour but que de faire marcher l'auditeur, et de vous faire avoir la main bien haute, menant la conversation par le bout du nez de votre interlocuteur. Plus je connais ce type, et plus il m'agace. Si je n'étais pas sûr qu'il pourrait me mettre à mort quand ça lui chanterait, je le moucherais comme il se doit!
Mais le fait est qu'il est certainement beaucoup plus fort que moi, et je n'ai donc d'autre choix que de répondre à sa question énervante.

"Je n'aime pas perdre mon temps. Je n'ai rien à faire jusqu'à demain et je n'ai pas sommeil, alors si vous me voulez quelque chose, accouchez, sinon arrêtez de me fixer d'un air goguenard."


Je continue d'émettre des signaux de fumée tout en parlant, à rythme rapide, ponctuant mon impatience. C'est décidé, s'il joue encore au petit malin, je lui ferai comprendre qu'il peut aller se trouver quelqu'un d'autre à ennuyer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Au feu !   Sam 31 Mai - 13:14

Le chasseur t'expose son objectif :

"Je recherche les tueurs de gardes. Il me faut les trouver ..."

Il te montre ses deux bras en tirant les manches de sa veste noire.

Ils sont tous les deux tatoués et striés de noir et de rouge, représentant une multitude de symboles et d'entités qui te sont inconnus..

"Ces tatouages me guident dans ma vie. J'ai été formé par ... de bons maîtres, et fais partie d'une équipe organisée qui doit rechercher ces tueurs. Je ne peux pas en dire plus, mais j'ai besoin de ton aide."

Il attend ta réaction, patiemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Leto
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 29
Localisation : Issy-les-moulineaux
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Au feu !   Sam 31 Mai - 13:41

Une proposition de travail? Dans ce genre de cas, il convient d'examiner les éléments scrupuleusement:
-Mon employeur a l'air d'être quelqu'un de compétent... d'agaçant, mais de compétent: je ne crois pas être tombé sur un rigolo qui vient pleurnicher pour de l'aide. De ce côté là, je dirais qu'il n'y a pas d'inquiétude à avoir.
-Je dois retrouver un tueur de gardes. Je ne sais pas quel abruti s'amuse à massacrer des sentinelles, mais ça ne me met pas de bonne humeur.
-Travailler en groupe...après cinq ans de solitude, j'aurais préféré travailler en solo, mais on ne peut pas toujours avoir ce qu'on veut, et ce n'est pas plus mal: retrouver la compagnie de combattants capables n'est pas pour me déplaire.
-Le recruteur m'a dit d'attendre à l'auberge. Le problème, c'est que j'en ai rien à cirer: il n'avait rien à me faire faire, un autre arrive, tant pis pour lui, je saisis l'offre.
-Ces tatouages m'intriguent.
-Pour finir: argument massue. Je m'emme**e.

Je lui tends donc la main avec un sourire rusé au visage:

"Tu as ton homme. Tuer des tueurs me va. On commence quand?"

Mmh... je peux déjà sentir leur sang sur ma lame!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Au feu !   Sam 31 Mai - 23:49

Le Troll éclate d'un rire soudain :

"Aubergiste ! Viens voir que je te raconte une bonne blague que je viens de faire à notre ami !"

L'aubergiste se rapproche, intéressé.

Le Troll rit tellement fort qu'il en pleure presque.

Mais ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Leto
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 29
Localisation : Issy-les-moulineaux
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Au feu !   Dim 1 Juin - 4:47

Ce fils de phacochère châtré vient de commettre une triple grave erreur.
Premièrement, il ne serre pas la main que je lui fais l'honneur de lui tendre, ce qui constitue un manquement grave aux règles de respect les plus élémentaires.
Deuxièmement, il s'est fichu de moi en me proposant sa mission qui était manifestement cousue de fil blanc, il a donc menti.
Et troisièmement, il se met maintenant à se moquer de moi en riant à gorge déployée de la farce qu'il vient de faire, et qui lui semble apparemment très drôle.

(Tu peux numéroter tes abattis.)

Si je n'avais pas développé ces techniques zen au monastère, je me serais jeté sur lui pour l'étrangler et lui arracher la langue. Mais le fait est que j'ai développé ces techniques, et que, par conséquent, je ne le fais pas: le plus calmement du monde, je cure ma pipe du bout de mon ongle, souffle pour la débarasser des dernières parcelles de tabac incrustées, avant de la ranger dans ma poche.
Je le fixe alors intensément, tout en dégainant mon épée que je laisse s'abattre sur la table de son plat, secouant le sol autour de nous d'un tremblement alors que le bruit sourd et mat du métal contre le bois interrompt définitivement les conversations des clients de l'auberge.
Dans cette position, la lame toujours pointée sur lui, je lui dis:

"Vous m'avez insulté, et je demande réparation. Vous et moi, où vous voulez, quand vous voulez, tout de suite même, à moins que vous ayez peur."


Ma voix est restée neutre, dépourvue de tout tremblement de peut et de colère, même si je sais pertinemment que je n'ai sans doute aucune chance contre lui, c'est une question d'honneur: mon honneur a été atteint, et je dois régler ça par la lame, quitte à subir une défaite écrasante.
Je hais les guignols.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Au feu !   Dim 1 Juin - 11:19

Le Troll continue à rire, malgré tes avertissements et ton défi. L'aubergiste arrive et demande :

"Mais que se passe-t-il ?"

Le Troll lui répond :

"Il m'a cru alors que je lui disais faire partie d'une élite du territoire troll !"

Soudain, vif comme l'éclair, il dégaine son épée. Tu n'as pas le temps de réagir, il la lance en direction d'un endroit apparemment vide. L'épée se plante dans une table et une silhouette noire apparaît. A la suite d'une grande détonation, la silhouette a disparu et le Troll te tend la main :

"Faisons vite. 'Ils' sont au courant, maintenant, et vont deviner très vite nos desseins."

Il avait joué toute cette comédie pour 'l'espion' ! Malheureusement, à ses dires, celui-ci en avait déjà trop entendu ...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Leto
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 29
Localisation : Issy-les-moulineaux
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Au feu !   Dim 1 Juin - 12:57

Il continue à rire!

(C'est pas possible, soit il est attardé soit...)

...soit il se passe quelque chose!
Inquiet, les sens en alerte, je me prépare au moindre mouvement suspect de sa part ou de la part d'un des clients de l'auberge, empoignant la mienne de mes deux mains, prêt à tout.
Et il semble que j'ai raison, car je surprends un mouvement du tatoué en direction de son épée. Aussitôt, j'amorce un mouvement de parade, mais à peine ai-je commencé à lever les bras que sa lame étincelle déjà hors de son fourreau.

(Aucune chance.) je diagnostique tout en me préparant au coup.

Mais le coup ne vient pas... ou plutôt, il ne vient pas pour moi: envoyant son épée qui siffle à quelques centimètres de ma tête, filant comme le dard d'un manticore jusqu'à une table vide.

(Il veut m'intimider ou quoi?)

*SHLTAK* fait l'épée en se fichant dans la table.
"Shltak"?! Les épées dans le bois ne font pas "Shltak"!
Toutes les pièces du puzzle se rassemblent alors -tandis que d'autres apparaissent d'ailleurs- lorsque une forme humanoïde sombre se matérialise, empalée par l'arme du chasseur.
Comprenant la situation, je me lève et m'apprête à charger cet ennemi des ombres, mais c'est en vain: la silhouette explose comme un moteur en surchauffe, me poussant à me couvrir le visage du bras sous l'impact qui répand un souffle d'air dans toute l'auberge.
Puis plus rien: l'épée est toujours plantée dans la table, et la silhouette a disparu.

Intrigué, je rejoins la table en quelques bonds, mon glaive toujours en main, pour examiner la table.
Rien: une épée de bonne facture plantée dans une table de bonne facture. C'est à n'y rien comprendre... en fait si, je peux émettre des hypothèses, mais la situation dépasse mes seules compétences.
Décrochant l'arme du chasseur avec difficulté -quelle force il a mis dans son lancer!-, je me retourne vers son propriétaire qui se trouve désormais devant moi, la main tendue.
Tout en écoutant ses explications, je lui restitue son épée, tout en remettant la mienne au fourreau.
Les évènements se bousculent, et mes questions aussi, mais nous n'avons pas trop le temps pour la discute: on fera ça en chemin. Pour le moment, lui emboîtant le pas, prêt à courir de toute la force de mes grandes guibolles s'il le faut, je me contente de lui poser celle qui me brûle le plus les lèvres:

"Qui sont ces types et comment un débutant comme moi pourrait vous aider alors que vous même les craignez?"


Car, il ne faut pas l'oublier, malgré toute l'expertise que je mets dans ma voie de Croisé, je ne suis encore qu'un novice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Au feu !   Dim 1 Juin - 13:18

Le Troll te jette un regard noir :

"Je ne crains personne."

Il t'explique ce pourquoi il aurait besoin de toi :

"Voilà, il se trouve que mon équipe est disséminée dans tout le territoire des Trolls et que je me retrouve seul. Notre ou nos ennemis, mais nous avons des raisons de penser que l'ennemi est parfois seul, agit beaucoup plus rapidement, grâce à une magie que nous n'avons pas encore réussi à identifier : il semble que certains d'entre eux sachent maîtriser plusieurs magies fondamentalement différentes, comme celles d'amethys et de terre, par exemple. Ce qui est embêtant, c'est qu'ils ne rechargent dans aucun territoire leur magie et qu'ils ne semblent ni avoir de lieu de rendez-vous ni vouer de culte à la magie. Ainsi, ils semblent l'utiliser uniquement dans leurs propres intérêts. Je suis un chasseur plutôt très compétent. Je peux reconnaître de très, très loin les changements de lumière. Ainsi, Troll, si tu rencontres des ennemis éventuels qui m'intéresseraient en explorant de mon côté, frappe-les de ta lumière de croisé. J'accourrai immédiatement, en ce cas. En fait, mon tigre et moi ne pouvons pas suffisamment explorer et nous déplacer, tandis qu'à trois, la tâche sera forcément plus aisée."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Leto
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 29
Localisation : Issy-les-moulineaux
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Au feu !   Dim 1 Juin - 13:40

A son affirmation assurée, je réponds simplement par un sourire confiant:

"Alors nous sommes deux."

J'écoute ensuite ses explications avec attention: j'ai appris qu'il ne faut jamais au grand jamais négliger aucun élément d'un briefing, si futile puisse-t-il paraître. Certains concepts me sont un peu difficiles à saisir, en particulier à propos des magies fondamentales, car mon enseignement sur ce point remonte à plusieurs dizaines d'années.
Mais bon, malgré quelques incertitudes, je saisis parfaitement la situation: des ennemis font appel à la magie d'une manière jamais vue pour semer le trouble dans les terres Troll... le problème n'est pas d'une maigre importance, et il requiert l'attention d'un Croisé.

(Mince, je ne suis qu'un débutant moi, je ne peux pas faire appel à la lumière aussi aisément!)

Autant le prévenir tout de suite:

"Je vous aiderai, mais je dois vous prévenir que je ne peux utiliser ce sort qu'une fois par jour. Il faudra que ce soit à bon escient.
Mais pour le moment, par quoi on commence?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 25
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Re: Au feu !   Mer 4 Juin - 0:46

Le Troll sourit :

"Dors, Troll. Demain matin à l'aube, je partirai de mon côté. Fais de même, le plus tôt possible ... Frais et dispos, de préférence."

Il salue l'aubergiste et te fait un signe de la main.

"Nous nous retrouverons demain. Sois prêt à utiliser ta magie."

Il sort de l'auberge, suivi de son tigre, d'un pas rapide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Leto
Initié
Initié
avatar

Nombre de messages : 105
Age : 29
Localisation : Issy-les-moulineaux
Date d'inscription : 23/04/2008

MessageSujet: Re: Au feu !   Sam 7 Juin - 18:25

J'enregistre ses instructions avec la même méticulosité que tout à l'heure: une bonne organisation, c'est déjà la moitié de la réussite d'une mission.

(Encore dormir? C'est une manie décidément!)


Mais bon, c'est vrai que la nuit tombe, et partir sans bénéficier de la lumière du soleil ne serait pas la décision la plus sage qui soit: non seulement on risque de se paumer -même si ça m'étonnerait de ce bonhomme qui se prétend chasseur d'élite-, mais en plus c'est la porte grande ouverte aux embuscades!
Bref, dodo, et demain l'action commencera vraiment... de toute façon, je sens le sommeil qui commence à poindre avec cette tension et l'estomac plein, je ne vais pas tenter le diable.
Je le salue donc d'un hochement de tête tout en répondant à son conseil:

"Je le serai."

Avec un soupir, je jette un coup d'œil autour de moi: avec le danger encore récent, les clients sont nerveux et jettent des coups d'œil sur la table désormais marquée d'une encoche supplémentaire, et bien naturellement sur moi. Impassible, je me dirige vers l'aubergiste qui est retourné derrière son comptoir et essuie une chope d'un air prétendument détendu pour se donner une contenance.

"La clé de la chambre."

Il va détacher une clé en fer sur un tableau garni de crochets et d'étiquettes, avant de me la tendre d'un air hésitant. Lorsque je m'en saisis, il dit d'un air gêné:

"Vous avez l'intention de rester longtemps?
-Demain je serai parti." je réponds d'une voix neutre.

Avec une expression un peu soulagée, il me laisse la jouissance de la clé et, par la même occasion, de la chambre.

"Dormez bien!" me lance-t-il alors que je m'éloigne.

(Crétin.)

Je n'y peux rien moi si ses clients font dans leur froc en voyant qu'il y a la moindre petite menace.
Légèrement atteint d'une mauvaise humeur qui de toute façon ne dure pas, je prends l'escalier qui mène aux chambres, consultant d'un bref coup d'œil le morceau de papier attaché à la clé.

(17...17...17... ah: 17)

D'un geste mal assuré après mes années passées en plein air, je déverrouille la porte, découvrant à mon regard une pièce plongée dans la pénombre éclairée par les derniers rayons du soleil qui filtrent à travers une fenêtre mal nettoyée. L'ameublement consiste simplement en une commode sur le mur à ma droite, un lit à gauche, et une petite table de nuit agrémentée d'un bougeoir entre deux.
Je jette ma clé sur la commode d'un mouvement machinal, avant de me débarrasser de mon épée, puis de me dévêtir de mon armure: dormir avec son équipement sur le dos, c'est parfait si on veut avoir l'impression d'avoir les os concassés au réveil.
Je veux dormir un minimum confortablement, mais ce n'est pas pour ça que je veux être sans défense, et, selon cette résolution, j'accroche mon armure à la poignée qui devrait faire en beau raffut en cas d'intrusion, avant de m'allonger sur les couvertures... je ne sais pas pourquoi, je suis mal à l'aise à l'idée de dormir couvert de draps.
Evidemment, je garde mon épée, la serrant contre mon ventre de mes mains croisées, prêt à m'en saisir à la moindre alerte.

(Si quelqu'un vient, je serai prêt.)

Sur cette pensées rassérénante, je fixe le plafond en attendant le sommeil que je ne tarde pas à parvenir à faire venir.
Avant de sombrer dans les affres du repos, je me fais avec un sourire en coin la réflexion qu'en me voyant ainsi, entièrement blanc, allongé sur le dos, mon arme entre mes bras en croix, les yeux grand ouverts, la respiration quasi-imperceptible, on pourrait me prendre pour le cadavre encore récent d'un martyr.

*
* *


Lorsque la vue me revient, je ne prends pas longtemps à réveiller mes fonctions motrices: j'ai toujours eu un sommeil assez pratique. Généralement sans interruptions du fait que je rêve rarement, sans avoir changé d'un pouce ma position initiale, le corps régénéré par ce repos. Le seul inconvénient est que mes membres sont pour le moment ankylosés, mais bon ça ne durera pas, et de toute façon, je n'ai pas l'intention de bouger pour le moment.
Car comme l'a dit le chasseur, il faut que je sois prêt à utiliser ma magie. Un sort de lumière qui fasse du dégât... ça me laisse le choix entre la Frappe de lumière et l'Eclair de lumière. Le second serait plus pratique dans la mesure où il me permettrait d'atteindre une cible à distance, mais je crois bien qu'en combinant ma puissance physique avec ma puissance magique en usant du premier, l'ordure qui se le prendrait le sentirait d'autant plus passer.

(Frappe de lumière donc.)

Vu ma position, ce sera facile: mon épée est tout contre moi, et mes mains sont crispées sur sa lame. Il suffit de faire le rituel habituel et le tour est joué.
Fermant les yeux, je laisse l'énergie sainte caractéristique des Croisés s'élever doucement en moi, répandant des fourmillements qui s'accumulent dans mes mains pour aller courir le long de mon glaive. Lorsque je sens que c'est le moment, je murmure, les yeux toujours clos:

"Laïtko, mon'tumi!"

Rouvrant les yeux grand, je vois mon épée scintiller en un éclat brillant qui virevolte de la pointe jusqu'à la garde avant de disparaître comme si de rien n'était.

(Parfait.)

Désormais, dès que je le jugerai opportun, d'une simple pensée, je pourrai rappeler cette énergie à moi et en mettre plein la trombine de ma cible.
Avec un rictus satisfait, je me lève, m'étire avec moult grincements, et renfile rapidement mon armure -c'est fou ce que je me sens mieux avec- avant de rengainer mon épée, puis de redescendre dans la salle principale de l'auberge, où l'aubergiste se tient toujours à son comptoir, comme s'il n'en avait jamais bougé.
Alors qu'il étouffe un bâillement, je dépose la clé, et avant qu'il n'ait eu le m'envoyer une autre de ses formules à l'emporte-pièce, j'expédie le petit-déjeuner qu'il me tend sans trop me soucier de ce que j'ingurgite, avant de prendre congé, ajoutant tout de même:

"Merci de votre hospitalité.
-Revenez quand vous voulez..." dit-il sans trop de conviction

Je sors ensuite de la taverne, définitivement dégourdi et prêt à l'action.

--> Allées et habitations de Tory
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Au feu !   

Revenir en haut Aller en bas
 
Au feu !
Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Appels de la Tempête - AT [ANCIENNE VERSION] :: En jeu - Gilleï Vind :: Territoire des Trolls :: Tory, village-
Sauter vers: