Les Appels de la Tempête - AT [ANCIENNE VERSION]

NOUVELLE VERSION EN COURS DE CREATION : FORUM-TEST : http://adds.stormcalls.free.fr/test/phpBB3 - Jeu de Rôle Médiéval-Fantasy créé par Faradn. Ne pas recopier les documents présents dans ce forum sans autorisation de leurs auteurs respectifs.
 
AccueilPortailCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les allées et maisons-arbres d'Ïunaï

Aller en bas 
AuteurMessage
Faradn
Créateurs & Fondateurs ~ AT
Créateurs & Fondateurs ~ AT
avatar

Nombre de messages : 2544
Age : 26
Localisation : Paris
Date d'inscription : 05/07/2007

MessageSujet: Les allées et maisons-arbres d'Ïunaï   Sam 8 Déc - 22:36

~ Pas d'image ~


Les allées et maisons-arbres d'Ïunaï, n'étant pas ordonnées, offrent un aspect architectural original de part le tracé des allées dans le village. Au-dessus des rues, un sillon montre que les arbres eux-mêmes se sont écartés aux endroits des rues au fil du temps.


Dernière édition par Faradn le Mer 21 Mai - 17:33, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://tonicfusion.free.fr
Firen
Sergent du clavier
Sergent du clavier
avatar

Nombre de messages : 1321
Age : 28
Localisation : La Cadière d'Azur !!! (Var)
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Les allées et maisons-arbres d'Ïunaï   Dim 9 Déc - 17:48

(L'entrée de Ïunaï)

Les rues de Ïunaï étaient délicieusement ornées d'arbres majestueux et gigantesques. Lumière et ombre se liaient pour former un paysage magnifique, il y en avait pour tous les goûts. Au milieu des végétaux, les chemins serpentaient, plutôt des sentiers tracés au fil du temps par le trafic pédestre qui devait s'y produire. J'essayais de me fondre dans la masse, toutefois, ma démarche rude des elfes de la forêt contrastait fortement avec celle, chaloupée, des villageois. Je devais paraître ridicule face à eux, leur vêtement bien taillé et leur coquetterie ne ressemblaient nullement à ma personne. Mes cheveux gras et mal coupés tombaient telle une cascade boueuse sur ma tunique déchirée.

(Il faudra que je me trouve de nouveaux vêtements, je parais vraiment sale.)

Je suivais le chemin de terre tout en regardant les maisons qui se mêlaient aux arbres centenaires. Tout semblait si naturel, comme si les habitations avaient toujours été là ou créées par les végétaux eux-mêmes. Cela avait un côté magique, les elfes avaient toujours été les meilleurs pour se servir des présents offerts par la terre et cela me rendait fier d'appartenir à ce noble peuple. Au cours de ma progression, j'aperçus de petites boutiques et des tavernes, néanmoins, je ne vis aucune auberge où je pourrais me détendre tranquillement. Ainsi je continuai à marcher à travers les rues accompagné de nombreux autres elfes qui me regardaient étrangement comme si j'étais un criminel.

(Je n'aime pas que l'on me dévisage de la sorte, je voudrais me trouver dans un trou de souris, où tout le monde passerait près de moi s'en m'apercevoir.)

J'accélérai le pas en regardant le sol pour ne pas voir tous ces yeux braqués sur moi telles des flèches tendues à un arc. Je me sentais si mal à l'aise, frustré d'être aussi différent de mes pairs, qu'une montée subite de chagrin me submergea presque. Mais, je fis tout mon possible pour me contrôler et ne pas éclater en sanglots au beau milieu d'une rue à la vue de tous les passants. Une flamme chaleureuse s'alluma en moi lorsque j'aperçus l'enseigne d'une auberge sur laquelle il était inscrit «Aux Druides Naturels». J'allais enfin pouvoir prendre une chambre dans laquelle je pourrais me reposer.

(Aux druides naturels)


Dernière édition par le Dim 20 Jan - 13:39, édité 3 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kerkan.skyblog.com
Firen
Sergent du clavier
Sergent du clavier
avatar

Nombre de messages : 1321
Age : 28
Localisation : La Cadière d'Azur !!! (Var)
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Les allées et maisons-arbres d'Ïunaï   Sam 19 Jan - 16:51

(Aux druides naturels)

À l'extérieur de l'auberge, la matinée était fraîche et humide, les herbes qui poussaient près des chemins étaient couvertes de perles de rosée qui scintillaient sous l'effet de quelques rayons de soleil qui traversaient la couronne feuillue des arbres. Le village semblait mystique, un calme étrange, presque angoissant flottait au dessus de ma tête. Je n'avais encore jamais entendu un tel silence ; même lorsque je vivais dans les bois il y avait toujours des bruits produits par des animaux et le souffle de l'air. Ici, rien de tout cela ne semblait exister, peu de personnes s'aventuraient dans les rues à cette heure matinale, quelques marchands semblaient s'installer et des femmes chargées de linge allaient certainement le laver au bord d'un point d'eau. J'étais stupéfait qu'ils ne fissent aussi peu de bruit, ils avaient l'air de respecter la nature qui les entourait beaucoup plus que je ne l'avais fait jusqu'à présent.

(Ces gens sont quelque peu spéciaux, je me réjouis de ne pas être un habitant de ce village ; tout semble irréel.)

Au bout de quelques minutes, lorsque je me rendis compte que j'avançais à tâtons depuis trop longtemps, je m'arrêtai un moment pour réfléchir à la direction que je pouvais choisir. J'avais été stupide de partir comme un voleur de cette auberge, j'aurais dû demander à l'aubergiste de m'indiquer la route à suivre pour me rendre dans ce lieu druidique. Devant moi, une bifurcation me laissait perplexe : un sentier étroit et peu entretenu se dirigeait dans les profondeurs de la forêt, quant à l'autre il semblait mener tout droit à une grande bâtisse. J'avais la certitude que le premier chemin était le bon, pourtant, un refus m'empêchait d'avancer, je craignais ce coin obscur, quelqu'un aurait pu s'y cacher pour me détrousser de mes biens aussi peu intéressants fussent-ils. Je pris mon courage à deux mains et me mis à progresser dans ce palais végétal où lierre et salsepareille s'entremêlaient à mon grand regret. Ma tunique se prit plusieurs fois dans les épines de la plante rampante qui avait l'air de vouloir me retenir.

(Pourquoi je continue d'avancer si même la nature m'en empêche, il doit bien y avoir une raison à cela. Je suis si aveugle parfois, c'est incroyable...)

Malgré mes réticences je faisais mon possible pour repousser ses fils vivants qui commençaient à m'ennuyer incommensurablement. Puis, petit à petit, le sentier avait l'air de s'élargir et paraissait plus emprunté à cause des pierres polies qui s'étalaient sur le sol. Les arbres avaient l'air beaucoup plus verts, leurs feuilles étaient luisantes et aux pieds de leur tronc, de magnifiques pétales maculaient l'herbe couleur émeraude. En continuant d'avancer, je m'aperçus que j'avais trouvé le lieu que je recherchais, je sentais la force des druides de jadis incrustée dans chaque parcelle de cet endroit dépaysant. Mes membres se raidirent à l'idée de trouver un autre elfe déjà présent qui serait en train de s'entraîner lui-même, toutefois, une puissance mystérieuse me poussait à avancer pour voir à quoi ressemblait ce lieu.

(Jardin d'entraînement druidique)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kerkan.skyblog.com
Firen
Sergent du clavier
Sergent du clavier
avatar

Nombre de messages : 1321
Age : 28
Localisation : La Cadière d'Azur !!! (Var)
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Les allées et maisons-arbres d'Ïunaï   Lun 21 Jan - 23:40

(Jardin d'entraînement druidique)

Arrivant sur les chemins, toujours un peu perdu dans ce nouveau monde civilisé, je me mis en quête de rechercher un lieu où je pourrais acheter du matériel pour partir en voyage. Je ne savais pas vraiment où me diriger, mais je finirais bien par tomber sur la boutique que je désirais. J'étais sûr qu'il y en avait une dans un village où les aventuriers désireux de sensations fortes étaient recrutés. D'ailleurs, je pensais à quelque chose, il me faudrait me présenter à l'entrée de Ïunaï pour rencontrer le druide que j'avais rencontré la veille ; il me fournirait sûrement une mission utile, il devait certainement y avoir du travail pour un jeune elfe vigoureux tel que moi. Cependant, j'espérais ne pas devoir éclaircir quelques mystères trop dangereux, mon coeur était fragile, surtout après s'être ouvert et avoir perdu toutes ses barrières.

(Avec la chance que j'ai, je risque de me faire dépecer...)

Dans les rues, je voyais des elfes de toutes les classes sociales marcher tranquillement. Ils étaient plus nombreux que lorsque j'étais sorti de l'auberge, mais, ils étaient toujours aussi désireux de faire un minimum de bruit. Au bout de quelques minutes, j'aperçus une minuscule boutique qui était cachée entre deux arbres centenaires. Dans l'ombre du feuillage, une lanterne pendait devant la porte, illuminant d'une faible lumière le petit écriteau sur lequel était inscrit «voyager avec la nature» avec des lettres calligraphiées. Je m'approchai lentement de la petite bâtisse d'un pas nonchalant comme si je voulais imiter l'allure des autres elfes de la nuit. Je poussai la porte et entrai à l'intérieur...

(Voyager avec la nature)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kerkan.skyblog.com
Firen
Sergent du clavier
Sergent du clavier
avatar

Nombre de messages : 1321
Age : 28
Localisation : La Cadière d'Azur !!! (Var)
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Les allées et maisons-arbres d'Ïunaï   Jeu 31 Jan - 23:33

Je sortis de ce petit magasin étriqué dans lequel j'avais rencontré un être plus qu'étrange qui m'avait vendu ce que je recherchais. Maintenant que j'étais prêt pour partir de ce village, il me fallait retrouver le recenseur, j'étais certains qu'il pourrait m'envoyer dans une mission intéressante sans être trop dangereuse. De toute manière, j'avais signé son registre, je n'avais plus le choix, j'étais soumis à ce druide quelque peu bourru mais intelligent. J'hésitais cependant à partir à l'aventure, j'étais si faible et je ne m'étais jamais battu contre quiconque. Je craignais tellement de me retrouver face à face avec un homme bien plus puissant que je ne l'étais, je ne savais pas ce que je pourrais faire contre une telle personne.

(Fais attention à toi Firen,tu ne dois pas risquer ta vie pour des broutilles.)

Néanmoins, je savais pertinemment que je serais obligé un de ces jours de me battre contre quelques créatures monstrueuses. Toutefois, je venais de combattre mes propres démons de manière formidablement courageuse et puis, je m'étais entraîné, je pouvais utiliser mes sorts contre les êtres susceptibles de m'attaquer. Je retrouvai l'envie de partir pour explorer de nouvelles contrées, connaître de nouvelles personnes et apprendre de nouvelles formes de culture et de magie. Je déambulais dans le village en direction de l'entrée de Ïunaï, je n'étais plus qu'à quelques mètres de la place, je pouvais déjà voir de nombreuses personnes rassemblaient près d'un immense arbre centenaire.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kerkan.skyblog.com
Firen
Sergent du clavier
Sergent du clavier
avatar

Nombre de messages : 1321
Age : 28
Localisation : La Cadière d'Azur !!! (Var)
Date d'inscription : 23/08/2007

MessageSujet: Re: Les allées et maisons-arbres d'Ïunaï   Dim 16 Mar - 18:12

(L'entrée, la place principale d'Ïunaï)

Tous ces elfes commençaient à me taper sur les nerfs, je savais que j'aurais dû rester dans ma forêt, au moins je n'aurais eu aucun problème avec mes pairs. Il faudrait que je partisse de ce village rempli d'elfes, je me sentais complètement incompris lorsque je leur adressais la parole. Ce druide n'avait quasiment pas fait attention à moi, il s'était juste amusé à faire disparaître les deux visages cyanosés. Je préférais faire disparaître cette image de mon esprit, cela me donnait des frissons dans le dos. Je n'aurais jamais dû tuer ces deux créatures, ils faisaient eux aussi partie de notre monde, de l'équilibre, mais je les avais détruits, leurs âmes n'existaient plus...

(Les pauvres... Ils n'avaient rien demandé à personne...)

Préférant oublier cet incident, je m'aventurais dans les chemins à la recherche d'une boutique magique. Je ne savais pas vraiment où aller et j'avançai à travers les rues, croisant de jolies elfes qui devaient se promener pour être en contact avec la nature. Personnellement, j'aurais bien aimé être à leurs côtés, cependant, elles devaient déjà être accompagnées par des hommes qui avaient faits leurs preuves dans ce village... Un jour j'y arriverais moi aussi, je ne serais plus seul, je fonderais une famille et apprendrais à mes enfants comment employer la magie des druides.

(Un jour... si je ne meurs pas...)

Mes pas se faisaient de plus en plus lourds, en effet, je venais de parcourir une longue distance à travers les bois, j'aurais dû me reposer quelques minutes avant de reprendre la route. Je cherchai un endroit où je pourrais poser mes fesses moelleuses et allonger mes jambes courbaturées. À quelques mètres de moi se trouvait une fontaine protégée du soleil par un arbre qui devait être centenaire. Son tronc faisait une bonne vingtaine de fois ma taille ; à côté j'avais vraiment l'air d'être un anorexique. En tout cas, j'avais l'impression qu'un elfe attendait lui aussi quelque chose mais je ne savais pas quoi...

(La fontaine de nature d'Ïunaï)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.kerkan.skyblog.com
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les allées et maisons-arbres d'Ïunaï   

Revenir en haut Aller en bas
 
Les allées et maisons-arbres d'Ïunaï
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Louba canichou (ex du refuge de Tabanac) s'en est allé
» remise en vente des maisons abandonnees
» Faire des arbres?
» Allée Centrale
» Arbres GW

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Appels de la Tempête - AT [ANCIENNE VERSION] :: En jeu - Gilleï Vind :: Territoire des Elfes de la Nuit :: Ïunaï, village-
Sauter vers: